Brian Johnson

Brian Johnson a vu le jour le 5 octobre 1947 dans la ville de Newcastle en Angleterre. Dès l’âge de 14 ans, il prend chaque matin le chemin de l’usine de turbines où il travaille en tant qu’ajusteur. Dans cet environnement qu’il juge sans âme, il est à mille lieues de sa passion, la musique. Dix années s’écoulent et à 24 ans, Brian tente le tout pour le tout. Adieu usine, adieu Newcastle, il se rend à Londres accompagné de son groupe Geordie. Même si le succès le frôle de temps à autre, c’est surtout la misère qui le guette. Il ne réussit même pas à trouver de quoi se nourrir tous les jours.

Trois années de déception plus tard, Brian, alors âgé de 27 ans, décide non sans regrets que c’en est fini de la musique. Il retourne alors à Newcastle, travaille durant le jour et donne des concerts dans les bars le soir venu. Après cinq ans de ce régime, travail le jour, musique la nuit, une connaissance lui téléphone pour l’informer que le groupe AC/DC est présentement en processus d’auditions à Londres pour dénicher un nouveau chanteur. Il tergiverse et décide de s’y rendre. Heureuse décision car fascinés par la voix et la personnalité de Brian, les guitaristes et frères Angus et Malcom Young font de lui le nouveau membre du groupe. Adieu misère, bonjour passion.

L’intégration du petit nouveau au sein du groupe se fait sans heurt et somme toute assez rapidement. Il écrit les paroles de son premier album Back in Black en un temps record. C’est plutôt le public, du moins une partie, qui refuse de reconnaître son talent. Il demeure pendant longtemps pour trop de gens le remplaçant de…

Pourtant, la contribution de Johnson au succès d’un des groupes les plus populaires de l’histoire du rock n’est pas insignifiante. Il faut dire que la complicité évidente qui le lie aux frères Young, sa voix éraillée, sa présence sur scène, son sourire qui reste accroché à ses lèvres et sa modestie malgré tout ne sont pas non plus étrangers à ce succès. Et il est visiblement fier de faire partie de l’un des groupes qu’il considère le meilleur au monde.

Bon Scott est décédé en 1980. C’est Brian Johnson qui à eu la difficile tâche de lui succéder. Mais en dur à cuire qu’il est, il a su relever le défi avec brio.

Avril Lavigne
Bob Marley