Bon Jovi, Slippery When Wet (1986)

Slippery When Wetle 

Sorti en 1986, l’album “Slippery When Wet” est considéré comme le plus réussi parmi ceux réalisés par le groupe Bon Jovi. En Amérique, l’album obtient le “disque d’or” et une douzaine de “disques de platine”, tandis que dans le reste du monde, ce chef-d’œuvre musical, symbole du hard rock, se vend à environ 33 millions d’exemplaires. En même temps que l’album, une collection de clips vidéo est également lancée pour la promotion.

Les quatre singles extraits de l’album (“Wanted Dead or Alive”, “You give Love a Bad Name”, “Never Say Goodbye”, “Livin’ on Prayer”) atteignent de très bonnes positions dans les hits musicaux, restant longtemps en tête des charts mondiaux.

Critique

Par rapport aux albums précédents, qui n’ont pas eu le succès escompté et ont même été pris pour cible par les critiques, ce troisième album de Bon Jovi comporte des collaborations précieuses : le célèbre compositeur Desmond Child, Bruce Fairbaim comme producteur et Bob Rock comme ingénieur du son.

La plupart des chansons contenues dans “Slippery When Wet” ont été écrites par Richie Sambora et Jon Bon Jovi. Sambora avait initialement décidé de ne pas inclure dans l’album la chanson “Livin’ on Prayer”, mais il a ensuite cédé à leur insistance, et la chanson est ainsi devenue l’une des plus célèbres de tout l’album. Quelle est la raison du titre de l’album “Slippery When Wet” ? (qui signifie en français “glissant quand il est mouillé”).

C’est le claviériste du groupe, David Bryan, qui révèle que pendant l’enregistrement de l’album, le groupe se rendait dans un club de striptease où de belles filles se mouillaient avec de l’eau et du savon, à tel point qu’il était difficile de les tenir tant elles étaient glissantes. À un moment donné, un membre du groupe s’exclame : “Slippery When Wet”, et les autres réalisent immédiatement que cela aurait été le titre du nouvel album !

Affiche polémique

À l’origine, la couverture de l’album devait montrer une photo avec un énorme sein, mais pour éviter les dénonciations d’une association moralisatrice dirigée par le vice-président des États-Unis de l’époque, Al Gore, le groupe a décidé d’opter pour une autre solution moins risquée. La nouvelle couverture est conçue par Jon Bon Jovi, et représente un sac d’ordures mouillé sur lequel le chanteur écrit le titre.

Vingt ans après la sortie de l’album, le 20 septembre 2005, “Slippery When Wet” est réédité en double disque (face CD et face DVD, avec les cinq clips vidéo extraits). Bon Jovi, héritant du rock traditionnel des années 80 (dont Bruce Springsteen est le représentant le plus important), est devenu le représentant le plus célèbre du hard rock émergent, atteignant en peu de temps le succès planétaire. Les chansons contenues dans ce troisième album sont imprégnées du style métropolitain et traitent des choix, des peurs et des désagréments de la jeunesse.

Thématique de l’album

Il y a évidemment des allusions autobiographiques, parfois entourées de mélodies romantiques. L’album contient également des “ballades” au goût nostalgique, comme la célèbre “Never Say Goodbye”. La chanson contient un avertissement de se laisser aller à l’existence, sans rester bloqué sur des idées et des choix définitifs, mais toujours prêt à se remettre en question. La formule musicale gagnante de ce groupe américain est devenue un modèle pour les groupes qui se sont formés par la suite, mais aucun n’a réussi à égaler le hard rock mélodique original de Bon Jovi.

Concerts

Le groupe américain, originaire du New Jersey, s’est formé en 1983. Au cours de sa carrière, le groupe a sorti onze albums studio, un album live et trois collections. Bon Jovi a donné plus de quatre mille concerts dans le monde entier. Actuellement, le groupe est composé de : Jon Bon Jovi (chanteur), David Bryan (claviériste), Richie Sambora (guitariste principal), Tico Torres (batteur).

Les 10 meilleurs guitaristes de rock de tous les temps
Les 5 plus grands chanteurs de rock de tous les temps